Les COPains et les COPines

Forums à destination des heureux COP stagiaires et des futurs lauréats
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réforme des concours de recrutement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Réforme des concours de recrutement   Mar 14 Oct - 18:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Mar 14 Oct - 18:15

SNES et SNEP : Concours de recrutements : méthode et contenus inacceptables
http://www.snes.edu/spip.php?article15822
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Sam 13 Déc - 14:42

Déclaration des organisations syndicales
Les organisations syndicales, invitées au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recheche le 12 décembre 2008, constatent l’indigence des analyses, propositions et réponses des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur l’avenir de la formation des enseignants et des autres personnels d’orientation et d’éducation.
Tant sur les concours que sur les évolutions des parcours de formation, les ministères sont sourds aux revendications des personnels et refusent d’ouvrir la moindre négociation sur le fond comme sur les calendriers.

Toutes les organisations ont donc quitté la séance :
FSU : SNESup, SNES, SNEP, SNUIP, SNUEP
UNSA EDUCATION : SE, Sup’Recherche
SGEN-CFDT
CGT : Ferc Sup, CGT ?duc’Action, SNPEPP
CSEN : SNALC, SNE, FNAESR
FNEC-FP FO : Snudi, SNFOLC, SNPREES
Comité de liaison Éducation CFE-CGC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RV
Langue pendue


Nombre de messages : 174
Localisation : Lille
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Et le concours de COP?   Dim 14 Déc - 18:32

bonjour,
je viens de lire le texte, apparemment rien sur le concours de COP.
étrange.... comme cadeau de noël!
santa rendeer santa
Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Lun 15 Déc - 21:37

Oui, rien sur les COP... Pas sûr qu'il faille s'en réjouir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Lun 15 Déc - 21:37

http://www.sauv.net/fx081215.php

Communiqué de presse du collectif Sauver les lettres
15 décembre 2008

Maquettes des nouveaux CAPES de lettres : inacceptables en l’état.


Le Collectif Sauver les lettres défend une conception républicaine de l’école et de l’enseignement des lettres héritée de Condorcet et des Lumières, fondée sur la qualité des connaissances garantissant l’exercice du jugement. Il s’élève donc avec la plus grande fermeté contre le projet de réforme du Concours d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES). Il faut espérer que ces " documents de travail " seront largement amendés voire carrément remis dans les cartons, car, en l’état, ils ont tout pour inquiéter : comment recruter, dans le cadre de ces CAPES tels qu’on nous les propose, des professeurs susceptibles de délivrer un enseignement de qualité en français et en langues anciennes, et bénéficiant de la liberté pédagogique ?

Le principe même de concours évaluant à l’écrit les savoirs disciplinaires au prorata de 40 % des coefficients, ce qui signifie 60 % pour un oral " professionnalisé ", principalement constitué d’épreuves de didactique et de " connaissance du système éducatif ", marque un recul historique dans les exigences du CAPES quant aux " savoirs savants ".

Le Collectif Sauver Les Lettres dénonce tout d’abord l’affaiblissement du contrôle des connaissances disciplinaires : la disparition de la langue vivante et du latin à l’écrit de lettres modernes, ainsi qu’une diminution de la part de la langue française du Moyen Âge, un des fondements de la langue moderne, limitent d’autant la qualité du recrutement. De même, en lettres classiques, une " épreuve de langues et cultures de l’Antiquité ", constituée d’une version sur 12 et d’une question de culture antique sur 8, se substitue aux deux " versions sèches " de latin et de grec, ce qui pose problème quant à la maîtrise par les candidats de la langue ancienne qu’ils sont – mais pour combien de temps ? – censés enseigner aux élèves. Le niveau requis à l’épreuve du concours ne dépasse en effet que de peu les savoirs exigés actuellement des lycéens à l’épreuve de langue ancienne du baccalauréat.

À l’oral des deux concours, l’épreuve de " leçon " prend la place de l’explication française qui disparaît en tant que telle des maquettes, puisque le candidat doit adapter sa prestation à un public précis qui n’est plus un jury exigeant mais une classe virtuelle de collège ou de lycée. Cette épreuve, où l’on demande à un étudiant qui n’a jamais enseigné de "justifier ses choix didactiques et pédagogiques ", relève de la didactique-fiction et vise à évaluer davantage la conformité de l’impétrant à l’idéologie pédagogique dominante en IUFM que ses compétences disciplinaires.

Le collectif Sauver Les Lettres dénonce enfin avec vigueur l'épreuve d'entretien avec le jury, " portant sur les aspects concrets du fonctionnement du système éducatif " et " vérifiant les connaissances du candidat relatives aux valeurs et aux exigences du service public, du système éducatif et à ses institutions et, de manière plus générale, à son aptitude à exercer son métier dans le second degré " : c'est de facto un entretien d'embauche, permettant de repérer rapidement les " fortes têtes " non conformes à la vulgate constructiviste, et d'évaluer efficacement le degré de complaisance de l'impétrant. Cela signifie qu’il ne s’agit plus de recruter des professeurs mais des employés, soumis aux directives des gouvernements et non plus aux principes républicains. Or jusqu’à présent le professeur bénéficiait statutairement de la séparation du savoir et de l’Etat [1]. Cette régression antirépublicaine est en tous points conforme aux annonces du ministère en octobre : " Passer dans les concours de recrutement de professeurs d’une logique de revalidation du niveau universitaire à une logique de recrutement conforme aux besoins de l’employeur " [2].

L' " aptitude à exercer son métier dans le second degré " inquiète tout particulièrement. Comment définir des critères d'évaluation objectifs, quantifiables et sérieux pour cela ? Ces critères de recrutement sont indépendants des connaissances académiques. Le collectif Sauver Les Lettres ne craint pas de répéter que l’" aptitude à exercer dans le second degré " consiste d’abord à maîtriser correctement sa discipline, tout le reste s’apprenant de surcroît et non en amont.

Nous sommes donc confrontés à l’attaque la plus grave qui ait jamais été menée contre le statut des enseignants et les fondements mêmes de la République. Car ces nouveaux concours ont pour seul but de recruter des employés, soumis aux oukases des chefs d’établissement et de l’Inspection : d’autant plus dociles qu’ils seront ignorants, les " nouveaux " professeurs seront aptes à assumer leurs " nouvelles missions " conformes aux recommandations du rapport Pochard, qui n’auront plus rien à voir avec ce qui avait été jusqu’à une date récente le cœur de leur métier : assurer l’instruction de leurs élèves.

Le collectif Sauver Les Lettres appelle donc le ministère à revoir complètement sa copie.

Collectif Sauver les lettres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Dim 4 Jan - 20:25

Pétition contre la réforme des concours enseignants, à diffuser largement:
http://www.appeldu8novembre.fr/phpPetitions/index.php?petition=2

Signée par un très grand nombre d'UFR et d'associations de professeurs (voir liste des premiers signataires).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Jeu 15 Jan - 18:25

Vidéo réalisée par le collectif Sauvons l'Université:
Tout savoir sur la réforme du recrutement des profs:
http://www.youtube.com/watch?v=cnwdEqFbgms&feature=channel_page

Explications très claires et précises!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Mar 20 Jan - 21:00

Dépêches de l'Education du Mardi 20 janvier 2009

Manifestation à Paris contre les réformes dans le supérieur et la recherche

Entre 900 personnes selon la police, et plus de 3.000 selon les organisateurs, ont manifesté mardi à Paris, entre le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Matignon, pour protester contre les réformes en cours dans le supérieur et la recherche.


Aux cris de "Universités en danger", les manifestants ont dénoncé les moyens selon eux insuffisants accordés aux universités, les 900 suppressions de postes prévus en 2009, la réforme du statut des enseignants-chercheurs, celle de la formation des enseignants et celle du CNRS.

La ministre Valérie Pécresse "doit ouvrir des discussions avec les organisations représentatives et ne pas chercher à passer en force" sur le statut des enseignants-chercheurs et la formation des enseignants, a déclaré Jean Fabbri, secrétaire général Snesup-FSU (premier syndicat).

"Elle ignore le mécontentement qui monte dans les universités", a-t-il ajouté.

"Nous dénonçons le faux-semblant budgétaire imposé par la ministre: non seulement les moyens des universités ne sont pas en hausse mais, avec les transferts de charges (liées aux réformes, ndlr), ils sont en baisse", a assuré le président du collectif Sauvons l'Université, Jean-Louis Fournel.

Pour son université, Paris-VIII, le budget 2009 est "en théorie en hausse de 8,5% mais, avec les transferts de charges, il baisse de 3%", a-t-il dit.

Pour lui, la réforme de la formation va accentuer la précarité des enseignants et la modification du statut des enseignants-chercheurs va entraîner une hausse des heures d'enseignements des professeurs, destinée à compenser les suppressions de postes.

A Lyon, de 600 personnes selon la police à 800 selon les organisateurs ont défilé dans le cadre de cette journée d'actions dans l'enseignement supérieur.

Jeudi, à l'initiative des personnels de l'université Paris-I, une réunion est organisée à Paris pour créer une "Coordination nationale des personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche", afin de lutter contre les projets de réforme dans le supérieur, "préparés sans concertation".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Dim 1 Fév - 17:00

le président du jury de l'agreg interne d'espagnol 2008 sort de son devoir de réserve... dans le rapport du jury !

Citation :
[size=85]Chers collègues,
Voici l'étonnant avant-propos du rapport de jury de l'agrégation interne d'espagnol, session 2008.[/size]

AVANT-PROPOS Ce rapport paraît avec retard. Nombreux ont été ceux qui me l'ont demandé et à juste titre. Si j'ai tardé à publier ce rapport, c'était pour attirer l'attention du Ministère et des collègues, formateurs et candidats, sur l'absence de concertation avec les enseignants, et tout particulièrement les membres des jurys de concours, dans le processus de réforme de masterisation (Métiers de l'éducation) et des concours. Au mois de juillet dernier, nous avons adressé, la présidente de la Société des Hispanistes Français, les Présidents de l'Agrégation externe d'espagnol et du CAPES externe d'espagnol ainsi que moi-même, une lettre adressée à notre Ministre de tutelle lui rappelant les principes auxquels nous sommes attachés et sollicitant une entrevue. A ce jour nous n'avons reçu aucune réponse. Les enseignants ont assuré pendant des années le recrutement des professeurs. Ils ont accumulé une grande expérience dans ce domaine. Il est bien regrettable que cette expérience n'ait pas été utilisée pour l'élaboration d'une réforme de cette importance. Que des réformes soient nécessaires nous sommes les premiers à en être conscients et à les réclamer, mais pas dans ces conditions : délais trop courts, absence de concertation, et que dire d'une formation où les contenus disciplinaires sont quasi inexistants et d'un concours où une épreuve orale de connaissance du système scolaire a le même poids que l'épreuve professionnelle. Ce sont ces raisons qui m'ont conduits à sortir de mon devoir de réserve et à différer la publication de ce rapport. J'ai bien mesuré avant de prendre cette décision toutes les conséquences qu'elle pouvait avoir, y compris pour les candidats et les formateurs. Mais il m'a semblé que les enjeux - quel système éducatif voulait-on avoir pour demain ? Quels enseignants ? Avec quels statuts ? - étaient trop grands pour ne pas utiliser ce dernier recours, les voies du dialogue et de la concertation semblant par ailleurs impossibles.

[size=85]J'ai reçu ce message par email, et, voulant confirmer l'information, suis allé sur le site du ministère, où on trouve les rapports, http://www.education.gouv.fr/personnel/siac2/jury/default.htm On peut en effet télécharger le rapport de jury de l'agrégation interne d'espagnol, et on lira, dans la table de matières, AVANT-PROPOS, page 3. Mais curieusement, j'ai eu beau chercher dans le fichier pdf, il n'y a pas de page 3...
P.S. Depuis la personne qui m'avait signalé le texte a pu m'envoyer une copie du rapport original, avec la page 3 et l'avant-propos intacts, qu'elle a eu l'excellente idée de sauvegarder dès sa parution en ligne. G. R[/size].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Dim 8 Fév - 14:24

Reçu ce mail ce matin:

Chers Collègues,
Je viens de recevoir ce message... l'information était attendue, c'est évident. Il n'en demeure pas moins que les choses s'accélèrent !!J'ai volontairement anonymé le message. Très cordialement
S. T.

J'ai appris hier de source totalement sûre et fiable que le Ministère de l'Education nationale a préparé un texte découplant la réussite aux concours et l'obtention d'un poste. Les lauréats sont inscrits sur une "liste d'aptitude" et se présentent ensuite devant une "Commission rectorale" (formée essentiellement d'IPR) Et ils sont - ou non - recrutés après cet entretien d'embauche selon le nombre de postes disponibles et le profil souhaité pour chaque poste. Il y aura donc forcément des lauréats qui n'auront pas de poste, parfois pendant plusieurs années de suite. Surtout s'ils commettent l'erreur de demander une "bonne académie" au lieu de porter leur choix sur une académie déficitaire. Avec des effets pervers probables puisque si tout le monde fait le même raisonnement, il y aura afflux de candidatures dans les Académies déficitaires et, par suite, moins de chances d'obtenir un poste. Une belle pagaille en perspective...

Il s'agit officiellement de se rapprocher d'un "modèle européen" et il me semble que le système est en effet en vigueur en Italie. [pour l'Espagne, c'est encore plus compliqué parce que les compétences en matière d'éducation ont été transférées aux gouvernements des "Autonomies"]

D'une certaine façon, c'est aussi ce qui se passe à l'Université avec les qualifications du CNU et les "commissions de spécialistes" (leur nouveau nom m'est sorti de l'esprit à l'heure où j'écris). La différence est quand même de taille car la soutenance d'une thèse ou d'une HDR n'est pas un concours de recrutement.

Le texte est prêt mais Xavier Darcos pense que le moment n'est pas "favorable" pour une publication. Pendant l'été comme pour la LRU?

Il est aussi possible que le texte ne soit jamais publié si Sarkozy a peur de (re)mettre le feu aux poudres. En fait tout dépendra de la mobilisation actuelle. Off the record mais politiquement logique : Valérie Pécresse semble avoir fait un choix. Si les choses deviennent trop difficiles sur deux fronts, elle laisse tomber Darcos sur la mastérisation pour sauver son décret sur les statuts. Quant à Darcos, il lorgnerait désormais le poste de Garde des Sceaux.

Toutes ces informations sont fiables mais à des degrés divers car les intentions et projets des uns et des autres peuvent varier en fonction des événements. Mais le texte sur les "Commissions rectorales" est prêt : il s'agit là d'une certitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Lun 16 Fév - 12:54

Des universitaires (notamment des membres de jury d'agrég et de Capes), scandalisés par les propos que Darcos a tenus hier sur RMC, au sujet du recrutement et de la formation des enseignants (suite à la demande de la CPU de repousser d'un an la mastérisation des concours), lancent une pétition "réponse républicaine à Darcos", demandant notamment sa démission.

On peut signer la pétition ici :
http://www.shesp.lautre.net/spip.php?article43

Plus de 3000 signatures en 2 jours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Mar 17 Fév - 21:51

La pétition commence à être médiatisée: dépêche AFP !

http://www.vousnousils.fr
Dépêches de l'Education du Mardi 17 février 2009

Propos de Darcos sur la formation: une pétition demande sa démission

Une pétition demandant la "démission" du ministre de l'Education Xavier Darcos, pour ses propos tenus jeudi sur la réforme de la formation des enseignants, avait recueilli mardi plus de 5.800 signatures.

Le ministre, à la question de savoir si la réforme contestée de la formation allait être repoussée comme le demandaient les présidents d'université, avait répondu non et ajouté: "On va les trouver, les gens pour passer nos concours".

"Moi, je n'ai pas absolument besoin d'entrer dans des discussions sibyllines avec les préparateurs à mes concours. Je suis recruteur. Je définis les concours dont j'ai besoin. Je garantis la formation professionnelle des personnels que je recruterai", avait-il ajouté.

"Ces propos sont inadmissibles", dit cette pétition mise en ligne sur http://www.shesp.lautre.net/spip.php?article43 .

Ils "vous disqualifient et vous déshonorent (... et) rappellent le basculement de la démocratie vers une personnalisation tyrannique du pouvoir dont l'histoire a donné maints exemples. Ils sont inacceptables pour tout républicain authentique, de Jules Ferry au Général de Gaulle", selon ce texte.

"Nous vous accusons, Monsieur, d'indignité républicaine. L'école n'est pas votre propriété. Par vos propos, vous vous êtes montré inapte à assumer vos responsabilités républicaines et le mandat qui vous a été confié par le peuple français", poursuit-il.

"En tant que citoyens, électeurs, contribuables, parents d'élèves, habitants de ce pays, nous ne reconnaissons plus la légitimité morale et républicaine de la position que vous occupez", conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Mer 29 Avr - 14:08

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2506

« Sauvons les concours de recrutement des enseignants ! » -
29 avril 2009

Motion signée par:
- la majorité des membres du jury du CAPES externe d’Allemand
- soixante quatre membres du jury du CAPES externe d’Anglais
- l’unanimité du jury du CAPES externe d’Espagnol
- la majorité des membres du jury du CAPES externe d’Histoire-Géographie
- l’unanimité moins deux abstentions du jury du CAPES externe d’Italien
- la majorité du jury du CAPES externe de Lettres classiques

..........................................................................................................................

Voir aussi la motion du jury d'agrégation externe d'anglais:
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2488
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Jeu 14 Jan - 19:42

Affectation des lauréats de concours 2010, dans l'académie de Lille.

http://www.lille.snes.edu/spip.php?breve3390

Scandaleux !!! Affectation des stagiaires 2010
14 janvier 2010

Nous avions dénoncé les conditions de mise en stage des futurs stagiaires à la rentrée prochaine (stage en responsabilité passant de 6 – 8 h à 12 h). Nous venons d’apprendre que les stagiaires affectés dans l’académie de Lille le seront sur … 18 h, donc à temps complet, et qu’ils auront quelques semaines de formation pendant lesquelles ils seront remplacés (par qui ? Dans certaines académies du Sud, il est prévu d’y placer les stages de « formation 108 h » des étudiants préparant le concours !!!! A Lille, rien encore ne serait encore arrêté).

CELA SIGNIFIE QUE
- leurs services sont annualisés pour atteindre au final 12 h d’enseignement pour les professeurs et 2/3 du service pour les enseignants documentalistes et les CPE (et ensuite, ce sera notre tour ?)

- leurs élèves verront se succéder 3 profs en cours d’années

- les stagiaires seront placés sur les postes restés vacants à l’issue du mouvement intra fin juin, mais il y aura aussi des postes bloqués dans les établissements pour les accueillir ! Envisage t-on de placer des titulaires en complément de service, voire en mesure de carte scolaire (suppression de leur poste) pour dégager les moyens nécessaires à l’accueil des stagiaires ?

- et surtout, cela revient à considérons que nous pouvons être mis directement sur le terrain et à temps complet en sortant de fac sans la formation professionnelle indispensable pour exercer des métiers avec autant de responsabilités pour l’avenir de nos élèves !!!

Nous contactons d’urgence l’intersyndicale pour organiser une réponse la plus unitaire possible. D’ores et déjà, nous vous invitons à alerter les étudiants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Dim 17 Jan - 16:00

Le système d'affectation des stagiaires sur un temps plein (!!!) avec décharge pendant 12 semaines pendant lesquelles le stagiaire sera remplacé par un étudiant de master préparant les concours (remplaçant non qualifié, rémunéré comme vacataire, entre les écrits et les oraux de CAPES !), semble se généraliser.

Exemple de ce qui est prévu dans plusieurs académies :
Le scandale de l’affectation des stagiaires à la rentrée 2010 : ce qui est prévu dans d’autres académies
Voir en particulier l’exemple de Montpellier : qui souhaitera encore être tuteur ? A quel % de démissions s’expose t-on ?

http://www.lille.snes.edu/spip.php?article1762
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Dim 24 Jan - 21:58

http://www.fsu.fr/spip.php?article2047

La formation des enseignants : un investissement pour l’avenir !
Une pétition est lancée à l’initiative de la Coordination Nationale Formation Des Enseignants
( http://www.coordination-fde.org ).

Améliorer la formation professionnelle, disciplinaire et pédagogique des enseignants est déterminant pour faire réussir tous les élèves. Or, la réforme imposée par le gouvernement va la sacrifier ! Le service public d’éducation sera durablement affaibli.

Les universités, les associations de parents d’élèves, d’enseignants et d’étudiants sont unanimes pour demander l’abandon de cette réforme-là. Avec eux, nous souhaitons l’ouverture d’une réelle négociation pour concevoir une formation professionnelle universitaire de qualité, permettant de recruter les enseignants fonctionnaires dont l’Education Nationale a besoin.

Nous, citoyens, parents, étudiants, enseignants, élus... ensemble nous voulons que le gouvernement considère la formation des enseignants non comme un fardeau pour le budget de la nation mais comme un investissement pour l’avenir !

C’est pourquoi, nous lui demandons d’entendre nos voix : abandonnez cette réforme ; ouvrez des négociations !

Signer en ligne : http://www.100000voixpourlaformation.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   Mar 9 Mar - 21:17

La réforme de la formation des enseignants tend le climat dans l'éducation nationale
LE MONDE | 08.03.10 | 13h24
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/03/08/la-reforme-de-la-formation-des-enseignants-tend-le-climat-dans-l-education-nationale_1315995_3224.html#xtor=AL-32280184
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme des concours de recrutement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme des concours de recrutement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» programme de remise en forme & entraînement
» Aide technique sur la mise en forme de vos posts
» Etude des observations d'ovnis en forme de triangle
» UN IMMENSE CRATERE S'EST FORME EN ALLEMAGNE
» [2nde] Réforme du lycée; ns sommes un établissement pilote !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les COPains et les COPines :: Index des forums :: MOBILISATIONS, MUTATIONS, CARRIERES : INFOS SYNDICALES ET INSTITUTIONNELLES-
Sauter vers: