Les COPains et les COPines

Forums à destination des heureux COP stagiaires et des futurs lauréats
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Dim 7 Oct - 19:52

Message du SNES à tous les adhérents :

Cher(e) collègue

Le comité de pilotage de la concertation pour la refondation de l’Ecole a remis son rapport vendredi au Ministre.

Il est téléchargeable ici : http://www.refondonslecole.gouv.fr/la-demarche/rapport-de-la-concertation/

Le SNES a participé aux discussions avec détermination et pour porter la parole des personnels.

Le rapport, assez fidèle sur les constats partagés par les participants, pose de lourds problèmes au niveau des préconisations concernant le second degré. Ces préconisations tentent de « sauver » les réformes, en allant même parfois encore plus loin dans leur logique.

Les rapporteurs s’inscrivent ainsi dans une logique de continuité des politiques éducatives du précédent gouvernement, qu’ils jugent seulement mal accompagnées et sans cohérence,

La limitation du nombre d’heures de cours par jour se traduirait par une diminution globale des horaires disciplinaires. Couplée aux propositions de parcours culturels, artistiques et sportives en dehors de ces heures et au discours sur les fondamentaux, elle fait craindre pour l’avenir de nombreuses disciplines (les enseignements artistiques au collège en premier lieu mais aussi toutes celles qui n’existent que sous forme optionnelle au collège ou au lycée).

Pour le collège, tout en reconnaissant l’échec du socle commun de la loi Fillon de 2005 et l’apport des disciplines scolaires dans la formation initiale de tous les jeunes, les rapporteurs proposent une refondation du socle tout en parlant, pour le premier degré des « premiers éléments d’une culture commune faite des savoirs fondamentaux ; des compétences et des valeurs indispensable à une poursuite d’étude réussie… ».

Le collège est alors recroquevillé sur la seule scolarité obligatoire, même si il est affirmé par ailleurs : « Les objectifs du collège doivent clairement s’inscrire dans la double logique du socle commun de la scolarité obligatoire et de la poursuite d’études dans le second cycle », actant ce faisant que l’objectif du socle commun n’est pas la poursuite d’études et reprenant la logique de viatique porté par le socle commun de la loi Fillon.

L’affirmation péremptoire « Pour gérer l’hétérogénéité scolaire, le collège unique doit assumer la continuité avec l’école primaire » permet aux rapporteurs de justifier la proposition d’échanges de services entre enseignants du premier et du second degré, d’enseignement par « champs disciplinaires » ouvrant la voie au retour de la bivalence au collège et à l’installation de « réseaux du socle » même si l’expression n’est pas utilisée.

Rien ne prouve que cette organisation permettra de mieux prendre en charge les élèves qui étaient en échec dans le premier degré (échec établi dès le CE2 selon le rapport) avant même d’arriver en 6ème, alors que cette question est centrale.

En ce qui concerne l’avenir du lycée, l’affirmation « la majorité des participants à la concertation n’a pas souhaité remettre en cause la réforme en cours dans les voies générales et technologiques » fait fi de l’opinion exprimée par le SNES et largement majoritaire des personnels qui subissent cette réforme dans des conditions douloureuses et déstabilisatrices. Surtout, elle condamne les séries technologiques industrielles d’une part et la série L et les enseignements artistiques d’autre part à une mort certaine à court terme.

Les préconisations concernant l’orientation, floues dans leur traduction concrète, portent de lourdes menaces sur l’avenir de l’orientation scolaire et de ses personnels.

Concernant les rythmes, l’idée de raccourcissement des congés d’été n’est pas écartée et, par conséquence, celle d’une réforme des procédures d’examen

Le SNES, avec le SNEP, publiera lundi matin un communiqué de presse qui sera téléchargeable sur le site du SNES.

Ils demandent au ministre de prendre garde aux choix partisans opérés par les rapporteurs sur ces sujets qui concernent directement les personnels du second degré et leur avenir, choix que ceux- ci considéreraient comme de véritables provocations s’ils étaient confirmés.

Ils renouvellent leur demande d’une phase de négociation avec les organisations syndicales qui respecte leur représentativité réelle et permette l’expression des personnels.

Ils assisteront à la présentation du rapport au Président de la République le mardi 9 octobre et participeront activement au CSE du jeudi 11 octobre au cours duquel, le ministre présentera les axes qu’il retient pour la nouvelle loi.

La tenue des Etats Généraux du second degré organisés par le SNES, le SNEP et le SNUEP revêt dans un tel contexte une importance particulière.

Le SNES tiendra informés les personnels des collèges, lycées et CIO au fur et à mesure des informations et évolutions des négociations et construira avec eux les mobilisations s’avérant nécessaires.

Cordialement

Frédérique Rolet, Roland Hubert, Daniel Robin
Cosecrétaires généraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Mar 23 Oct - 22:17

Message du SNES envoyé à tous les adhérents aujourd'hui :

Citation :
Cher(e) collègue,

Le contenu de la loi d’orientation et de programmation pour la « refondation de l’Ecole » commence à se préciser. Certains des éléments du projet actuel sont inacceptables pour le SNES.

L’Ecole du socle


Rappelons que ce projet, hérité de « l’Ecole fondamentale » des années 1970, vise à fusionner l’école primaire et le collège. Sorti par la porte de la concertation et des premières négociations, il revient par la fenêtre sous forme d’expérimentation inscrite dans la Loi. Ainsi seraient regroupés, sous la responsabilité du principal et de l’IEN, le collège et les écoles primaires de son secteur avec l’accord du CA du collège et du conseil de chacune des écoles. L’expérimentation porterait aussi sur des modifications de nos statut des enseignants conduisant, dans ces regroupements, certains enseignants du collège à devoir accepter un service dans le premier degré et réciproquement.

Nous savons par expérience que les expérimentations de ce type ne sont souvent qu’une première étape vers une généralisation. A cet égard l’exemple du programme ECLAIR est significatif.

Décentralisation de la carte des formations professionnelles

La région déciderait des ouvertures et des fermetures des sections. Seraient concernées les formations en LP, les formations technologiques et les STS.

Cela conduirait à des offres pilotées exclusivement par les besoins locaux et immédiats occultant de plus que c’est l’Etat qui a la charge de la gestion et de la rémunération des personnels enseignants, élément principal de la charge financière de la formation initiale dans le second degré.

Orientation

Le ministre confirme que les COPsy ne seront pas transférés aux régions. Cependant, par le transfert des CIO aux régions, ils seraient placés sous la double tutelle des régions et de l’Etat passant de l’une à l’autre en fonction de leurs activités.

Ces mesures sont particulièrement inacceptables. Nous avons encore aujourd’hui alerté le ministre, lui indiquant que le maintien de ces dispositions dans le projet de loi le conduirait à un conflit avec les personnels du second degré.

En revanche, rien n’est toujours dit sur l’amélioration des conditions de travail et de rémunération des personnels, rien n’est précisé sur la remise en cause de la réforme des voies générale et technologique du lycée ou sur le socle commun et son LPC au collège.

Nous vous appelons à informer les collègues de votre établissement sur l’état actuel du projet.

Nous vous tiendrons, bien entendu, informés en temps réel des évolutions sur ces questions.

Cordialement

Frédérique Rolet, Roland Hubert, Daniel Robin
Cosecrétaires généraux du SNES-FSU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Mar 13 Nov - 0:10

Message du SNES national envoyé à tous les adhérents le 11 novembre :
Citation :
Loi d’orientation et de programmation pour l’Ecole

Le ministre n’a toujours pas communiqué son projet de loi de refondation de l’Ecole dont l’examen en conseil des ministres est repoussé au début du mois de janvier. Nous n’avons donc aucune information sur le maintien ou non des points inacceptables :
- l’expérimentation de l'Ecole du socle qui vise, par un rapprochement avec le premier degré, de permettre au CA des EPLE de pouvoir modifier le statut des personnels et ainsi d’installer la bivalence en collège pour les enseignants du second degré ;
- la disparition de fait des CIO et la mise sous une double tutelle (Etat-Région) des COPsy.
- le transfert aux conseils régionaux de la définition de la carte des formations technologiques et professionnelles.

De plus à ce jour aucun engagement n’a été pris, aucune discussion n'a été engagée ni sur amélioration des conditions d'emploi, de service et de rémunérations des enseignants du second degré, ni sur l'avenir de réforme des lycées, ni sur la situation en collège en particulier concernant l'éducation prioritaire.

Face à des propositions qui remettraient en cause la nature de nos métiers d’enseignants du second degré et l'avenir des COPsy, le Bureau National a décidé de prévoir une action de grève si le ministre ne revenait pas sur les projets qui sont rejetés par les personnels d'enseignement, d'éducation et d'orientation du second degré.

La prochaine US reviendra sur ces questions et les éventuelles décisions d’action nationale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Mar 27 Nov - 21:38

Lettre pétition à Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale
Pour une véritable refondation du second degré, AVEC NOUS !
Lire et signer en ligne
: http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=27

Version papier : http://www.snes.edu/petitions/images/LettrePetition.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Sam 22 Déc - 15:52

Mail du SNES à tous les adhérents, 22 décembre :

Citation :
Cher(e) collègue

Loi de refondation et de programmation

Le projet de refondation de l’école a été examiné au Conseil supérieur de l’Education vendredi dernier et soumis jeudi 20 au CTM, avant le débat parlementaire.

Le SNES a analysé le projet en en pointant les points positifs (instauration du Conseil supérieur des programmes, réécriture du socle, formation des maîtres) mais en soulignant les insuffisances concernant les personnels, le sort fait à l’orientation et aux COPSY, la façon de concevoir l’articulation école /collège. (cf communiqué : http://www.snes.edu/Des-orientations-contrastees-les.html )

Avant le CSE, le SNES avait décidé d’interpeller fermement le Ministre de l’Education sur ces questions et de tenir compte de l’appréciation des réponses pour le vote. Obligé de s’expliquer sur l’orientation, le Ministre a réintégré les COPSY dans l’article 23 de la loi et a donné des précisions sur la place du collège dans le système éducatif. Dans ce contexte et dans le cadre d’une réponse coordonnée des syndicats de la fédération, les représentants du SNES et de la FSU ont émis un vote en abstention.

Depuis le SNES a rencontré le Ministre avec l’intersyndicale COPsy (voir communiqué de presse : http://www.snes.edu/Orientation-scolaire-nos.html

La tenue de ces instances ne constitue néanmoins qu’une étape de notre combat pour une amélioration de la loi et la défense du service public d’orientation ; c’est pourquoi, le SNES appelle à intervenir auprès des parlementaires et Présidents de Régions et poursuivra ses interventions .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Jeu 3 Jan - 19:09

03.01.2013
Refondation de l'école : le projet de loi présenté le 23 janvier en Conseil des ministres
Jean-Marc Ayrault vient d'annoncer en Conseil des ministres, rap­porte l'AEF, que "le pro­jet de loi de refon­da­tion de l'école de la République sera pré­senté au Conseil des ministres du 23 jan­vier."

................................................

Publication du SNES (8 pages) : Le point sur la Refondation de l'école
http://www.snes.edu/Les-supplements-exceptionnels,24368.html

................................................

Rappel : lettre-pétition à Vincent Peillon (SNES, SNEP, SNUEP) :
http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=27
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Mar 8 Jan - 18:44

Les résultats complets du vote au CSE du 8 janvier (projet de décret sur les rythmes scolaires) :
pour : 5
contre : 23
abstention : 30
refus de vote : 14


SNUipp, FO, Sud, CGT, Snalc : contre
SGEN : abstention
UNSA : refus de vote

Le SNUipp vote contre le projet de décret
Le SNUipp s’est prononcé contre le projet de décret sur les rythmes scolaires présenté au Conseil supérieur de l’éducation du 8 janvier. Un texte qui n’est satisfaisant ni pour les élèves, ni pour les enseignants et qui doit être profondément remanié.
Lire la suite : http://www.snuipp.fr/Le-SNUipp-vote-contre-le-projet-de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Mar 22 Jan - 13:09

http://www.vousnousils.fr/2013/01/21/rythmes-scolaires-825-denseignants-parisiens-en-greve-mardi-22-janvier-rectorat-541104

Rythmes scolaires : 82,45% d'enseignants parisiens en grève mardi 22 janvier (rectorat)
La grève du 22 jan­vier contre la réforme des rythmes sco­laires sera sui­vie par 82,45 % des ensei­gnants pari­siens, selon le rectorat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo
Langue pendue


Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   Ven 8 Fév - 2:49

Refondation : l'éclatement du paysage syndical... vu par le SGEN-CFDT

Syndicalisme : corporatisme, immobilisme et autres noms d’oiseaux…
http://blog.sgen.net/reconstruirelecole/?p=423#more-423

Citation :
"Le Sgen CFDT s’est positionné en faveur de la loi lors du vote au Conseil Supérieur de l’Education. Il continuera à la soutenir pendant le travail parlementaire en proposant des amendements pour la rendre plus musclée et novatrice.
(...)
Il faut que les responsables de notre ministère avancent d’une manière résolue, en s’appuyant sur ceux qui soutiennent les choix opérés plutôt que de céder ou de reculer devant les offensives de ceux qui agitent des chiffons rouges et font écran aux véritables réalités du terrain."
Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport sur la refondation de l'Ecole et analyse du SNES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Nicole Belloubet à l'occasion de la publication du Rapport sur la Refondation de l'Ecole : "Il faut cesser de dire qu'il faut absolument lire et écrire à la fin du primaire".
» L'école doit s'adapter aux "normes sociales divergentes" et créer "un pluralisme raisonnable" selon le rapport sur la refondation de l'école.
» Fin des options, "évaluation positive" et réforme du brevet : "le collège repositionné" voulu par le rapport sur la refondation de l'école.
» Le redoublement serait bientôt soumis à l'obtention d'un accord écrit des parents.
» Le rapport annuel sur la loi de refondation : plein de choses amusantes à lire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les COPains et les COPines :: Index des forums :: MOBILISATIONS, MUTATIONS, CARRIERES : INFOS SYNDICALES ET INSTITUTIONNELLES-
Sauter vers: